L'Ail des Ours : une délicieuse herbe printanière

lundi, 01. avril 2019

L'Ail des Ours : une délicieuse herbe printanière

L'ail des ours est à nouveau à la mode et revient en force ces dernières années. En effet, cette plante rappelle le goût et l'arôme de l'ail commun, mais sans ses inconvénients (mauvaise haleine et odeurs tenaces notamment !). De plus elle est beaucoup plus digeste et est très riche en principes actifs.

Origine

L'ail sauvage est connu depuis la Préhistoire et était déjà très apprécié des Celtes et des Germains qui le consommaient comme légume ou condiment. Cela vient sûrement du fait que c'était toujours une des premières plantes à faire son apparition au printemps. Mais les Germains, par exemple, le considéraient aussi comme une herbe médicinale, aux pouvoirs magiques, qui avait la propriété de donner à qui la consommait, une "force d'ours" !

L'ail des ours pousse à l'état sauvage dans toute l'Europe et en Asie du Nord. La plante aime les zones ombragées comme les forêts de feuillus et les forêts alluviales. Mais il est également possible de le cultiver dans son propre jardin, sur un sol humide et riche en humus.

L'ail des ours pousse de mars à mai, la saison est donc relativement courte. Il est préférable de récolter les feuilles avant la floraison, pour ne pas que ses arômes ne disparaissent.

Conseils

Attention à ne pas confondre l'ail des ours avec le muguet ou le colchique d'automne si vous allez en cueillir en forêt. En effet ces deux plantes très toxiques lui ressemblent beaucoup de par la forme de leurs feuilles. En cas de doute, sentez les feuilles : si celles-ci dégagent une odeur semblable à celle de l'ail, il s'agit bien d'ail des ours.

Santé

Les bienfaits de l'ail des ours et ses pouvoirs de guérison sont reconnus depuis que la plante a été découverte. Ses feuilles vertes ont des vertus antibactériennes et anti-fongiques . En phytothérapie, il est utilisé pour son effet positif sur la circulation sanguine car il empêche l'adhérence des plaquettes sanguines.

Arôme

Les feuilles d’ail des ours dégagent, lorsque l’on les frotte entre les doigts, une odeur rappelant fortement celle de l’ail commun. En effet, il possède énormément de composés soufrés mais contrairement à son cousin, ces composés sont plus fortement liés aux protéines, c'est pourquoi il ne laisse pas une odeur aussi forte après en avoir mangé.

Utilisation

L'ail des ours est toujours utilisé frais. Ne l'utilisez jamais pendant la cuisson, pour ne pas que les arômes ne disparaissent. Ajoutez-en à la fin de la cuisson avant de servir ou comme décoration.

Si vous souhaitez profiter de l'ail sauvage plus longtemps, vous pouvez le hacher, puis le congeler avec de l'eau dans un bac à glaçons, pour préserver son arôme.